Qu'est-ce qu'un trouble d'apprentissage?

Difficultés d'apprentissage ou trouble d'apprentissage?


« Le retard est aux difficultés d’apprentissage ce que le déficit est au trouble d’apprentissage. »
(Marie-Claude Beliveau, CHU Sainte-Justine, 2007)
 
Les difficultés d’apprentissage (DA) sont temporaires. Comme suite à une période de récupération, l’élève rejoint le niveau de lecture, d’écriture ou de mathématiques de ses pairs.
 
Les troubles d'apprentissage (TA) perdurent toute la vie. Ces élèves ont besoin d'une rééducation.
 
 
Les nombreux retards de développement sont des signes avertisseurs que l’enfant est à risque d’avoir un ou des troubles d’apprentissage.
 
 
.
 

 
 

Qu'est-ce qu'un trouble d'apprentissage? 

 
Le terme « trouble d'apprentissage » est un terme générique désignant un ensemble hétérogène de troubles causés par une dysfonction, détectée ou non, du système nerveux central.

Ces problèmes peuvent se manifester par des retards dans le développement normal de l'enfant et/ou par des difficultés au niveau de l'attention, de la mémoire, du raisonnement, de la coordination, de la communication, de la lecture, de l'écriture, de l'orthographe, du calcul, de la sociabilité et de la maturité affective.

Les troubles d'apprentissage ne sont pas reliés à l'intelligence, mais à une carence dans le traitement de l'information. Ils sont intrinsèques à la personne et peuvent influencer l'apprentissage et le comportement de tout individu, y compris ceux possédant un potentiel intellectuel moyen ou ceux ayant une intelligence supérieure.

De plus, les troubles d'apprentissage n'ont pas pour cause première des handicaps visuels, auditifs ou moteurs, la déficience intellectuelle, la perturbation affective ou un milieu défavorisé; cependant, ils peuvent coexister avec l'un ou l'autre de ces problèmes.
Finalement, ils peuvent provenir de modifications génétiques, de facteurs biochimiques, d'incidents périnataux ou de tout autre incident post-natal entraînant des atteintes neurologiques.
 
 

Les troubles spécifiques d'apprentissage ne sont rien de nouveau; ce qui l'est, c'est qu'on les comprend

 
Un trouble d'apprentissage (TA) est un trouble qui interfère avec la capacité du cerveau d'absorber, d'entreposer et de récupérer de l'information.
 
L'expression « troubles d'apprentissage » a été formulée en 1963 par un groupe de psychologues de Chicago sous la direction du docteur Samuel Kirk.

Les troubles d'apprentissage ne sont pas reliés à l'intelligence, mais à une carence qui se rattache au traitement de l'information.

Les troubles d'apprentissage se manifestent par des retards dans le développement ou par des difficultés au niveau des aspects du fonctionnement qui suivent :
  • l'attention 
  • la mémoire 
  • le raisonnement 
  • la coordination 
  • la communication 
  • la lecture
  • l'écriture
  • l'orthographe
  • le calcul
  • la sociabilité
  • la maturité affective

Combien y a-t-il de gens atteints de troubles d'apprentissage?


Les troubles d'apprentissage touchent environ 10 % de la population ou 3,6 millions de Canadiens (Statistique Canada, 2016). Deux (2) ou (3) enfants dans chaque classe au Canada sont donc probablement atteints d'un trouble d'apprentissage.
 
 

Les troubles d'apprentissage viennent-ils à disparaître chez les enfants qui en sont atteints?


La réponse, en résumé, est non. Un trouble d'apprentissage chez un enfant peut persister à l'âge adulte. Un enfant, grâce au dépistage précoce et à une évaluation appropriée, de même qu'à l'orthopédagogie, peut par contre apprendre à s'adapter et réussir. Cet enfant, en grandissant, est susceptible de devenir un adulte tout à fait autonome et de connaître le succès, aussi bien sur le plan social que professionnel.
 
 

Certains signes et symptômes

  • L'hyperactivité ou un trouble de l'attention en constitue un signe répandu. L'enfant (fille ou garçon) bouge constamment, ne peut porter attention et agit de façon impulsive. 
  • L'enfant peut avoir une mauvaise main d'écriture et des mouvements gauches et maladroits. Il peut avoir de la difficulté à lancer ou à attraper une balle, ou à aller à la bicyclette. 
  • Il peut connaître de brusques changements d'humeur et se sentir facilement frustré et découragé. 
  • Il peut mélanger les lettres de certains mots (« pasghetti » « hôtipal », « l'aminal ») et avoir de la difficulté à s'en souvenir.
  • Il peut avoir beaucoup de peine à maîtriser les concepts comme gros et petit, haut et bas, gauche et droite. 
  • Il peut avoir de la difficulté à penser de façon logique et ordonnée.
  • Il peut sauter vite aux conclusions et avoir de la peine à planifier son travail ou à comprendre les conséquences de ses actes.
  • Il peut avoir de la difficulté à savoir où il se situe dans l'espace. Il peut être incapable, les yeux fermés, de situer la position de ses membres
N.B. Beaucoup d'enfants affichent l'un ou plusieurs des symptômes mentionnés ci-haut dans le cours normal de leur développement. Ce n'est que lorsqu'un certain nombre de ces symptômes apparaissent qu'il y a indice d'un trouble d'apprentissage. Seule une évaluation professionnelle peut déterminer l'existence chez un enfant d'un pareil trouble.

 

Qu'en est-il des adultes?


Parce que les efforts appropriés visant à repérer et à traiter les troubles d'apprentissage étaient négligeables avant les années 70, il existe aujourd'hui chez nombre d'adultes des troubles d'apprentissage qui n'ont pas été dépistés chez bon nombre d'adultes. Beaucoup de ces adultes ont développé des stratégies phénoménales d'adaptation qui leur permettent de fonctionner à leur plus haute capacité. Certains masquent avec ingéniosité leurs troubles, mais vivent dans la peur constante d'être « découverts ». D'autres n'arrivent pas à s'adapter et se croient « des ratés », des « bons à rien », ou s'estiment simplement « stupides ».

 

Quelques caractéristiques d'un adulte atteint d'un trouble d'apprentissage


L'adulte (homme ou femme) peut bien apprendre lorsqu'on lui montre, mais est incapable de suivre des instructions écrites et/ou de se souvenir d'instructions communiquées verbalement.

Il peut se montrer habile avec les choses concrètes, mais avoir de la difficulté à lire, à écrire et à orthographier. Il peut être incapable de remplir un formulaire de demande d'emploi, par exemple.

Il peut exprimer ses pensées de vive voix, mais ne pas pouvoir les écrire sur papier. Il peut faire preuve d'un manque de sociabilité et avoir de la difficulté à entretenir des relations sociales et professionnelles ou à se faire des amis.

Il peut se sentir constamment angoissé, crispé et déprimé et entretenir une très mauvaise image de lui-même.

Il peut être désorganisé, égarer ses affaires, et être incapable de planifier son temps et ses activités ou d'assumer ses responsabilités.

N.B. Il existe beaucoup d'autres signes de troubles d'apprentissage. Personne n'affiche les mêmes caractéristiques ni la totalité de celles mentionnées dans ce texte.

La plupart des gens atteints de troubles d'apprentissage PEUVENT apprendre et apprennent EFFECTIVEMENT à fonctionner de façon autonome à l'âge adulte. Ils peuvent aussi en arriver, s'ils bénéficient d'aide et d'interventions efficaces, à comprendre leurs difficultés particulières et à développer des stratégies d'adaptation permettant d'y pallier.

En leur manifestant notre compréhension, nous les aidons à croire en eux-mêmes.

Référence : Troubles d'apprentissage - Association canadienne – définition adoptée en mars 2002
 

 

Les troubles d’apprentissage : la réalité dans son contexte

 
Saviez-vous qu’une (1) personne sur 10 a un trouble d’apprentissage.

Ce qui veut dire qu'en 2017 plus de 3,6 millions de Canadiens ont un trouble d’apprentissage
  • Ceci représente approximativement la population réunie de la Saskatchewan, de la Nouvelle–Écosse, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve et Labrador, de l’Île-du-Prince-Édouard, et les Territoires du Nord-Ouest, du Yukon et du Nunavut
Par rapport à d’autres grands enjeux de santé et de société, les troubles d’apprentissage touchent au moins :
  • 25 fois plus de gens que le trouble du spectre de l’autisme;
  • 64 fois plus de gens que le cancer de la prostate;
  • 76 fois plus de gens que le cancer du sein.
Pourtant, la population est beaucoup plus sensibilisée au cancer du sein, de la prostate et à l’autisme qu’aux troubles d’apprentissage.

Référence : Kathryn Burke. National. Learning Disability Association of Canada - Association canadienne des troubles d’apprentissage. Printemps/Été 2010, Vol.47, no 1, p. 8.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Connexion membre

Programmation
2018-2019
• Conférences
• Soirées d'appui
• Autres activités
En savoir plus
Pourquoi avoir fondé l'AFPED+ Mission, vision, valeurs Politiques : divulgation et confidentialité Gouvernance Groupes d'appui locaux Nos bailleurs de fonds
Qu'est-ce qu'un trouble d'apprentissage? Mythes et causes Formes de TA Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Dyslexie : trouble spécifique d'apprentissage de la lecture Quelques forces liées aux TA Quelques statistiques
Dr Dave Ellemberg explique les TA aux élèves du primaire Conseils aux parents et tuteurs Quelques ressources
Ressources pédagogiques
Ministère de l'Éducation-Enfance en difficulté
Livres et cahiers d'activités Technologie d'aide Vidéos Documents divers
Niveaux d'adhésions