Quelques statistiques

Ce que révèle les recherches 

 
Les TA ne sont pas des mythes. 
 
  

Statistiques sur les troubles d'apprentissage

Un Canadien sur 10 a un trouble d’apprentissage, soit trois millions de Canadiens.
Référence : Le rapport de 1970 de la Commission sur l’étude des troubles de l’affectivité et de l’apprentissage chez les enfants canadiens.
Les troubles d’apprentissage sont une condition neurologique congénitale ayant un effet sur la vie des enfants et des adultes et touchant toutes les facettes du fonctionnement des êtres humains, y compris le comportement social.
Référence : Report on neurological basis The Lancet, février 1990.
Selon les participants au premier cycle de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes, en moyenne 12 % des enfants d’âge scolaire avaient un trouble d’apprentissage. Référence : Revue trimestrielle de l’éducation, 1997, Statistique Canada no. de catalogue 81-003-XPB vol. 4 no. 2 Premiers résultats de la composante scolaire. (ELNEJ)
Un enfant sur dix recevait une forme ou l’autre d’éducation réparatrice en 1994/1995. Les enfants recevant cette éducation spéciale ont souvent de nombreux problèmes dont les plus répandus sont un trouble d’apprentissage (51 %) ou un problème affectif ou de comportement (23 %).  Référence : Revue trimestrielle de l’éducation, 1997, Statistique Canada no. de catalogue 81-003-XPB, vol. 4 no.2 - Premiers résultats de la composante scolaire, ELNEJ.
35 % des étudiants ayant un trouble d’apprentissage identifié décrochent du secondaire, soit le double du taux de leurs collègues non handicapés et sans inclure ceux qui ne sont pas identifiés et qui décrochent. Référence : Sommet de Washington sur les troubles d’apprentissage, 1994.
Le Conference Board du Canada a déterminé que les décrocheurs de la cohorte scolaire coûteront à la société plus de 1,7 milliard $ en impôts non perçus. Référence : G. Doherty (Ph.D.) De la conception à six ans: les fondements de la préparation à l’école, DRHC.
Près de 50 pour cent des adolescents qui se suicident avaient préalablement été diagnostiqués comme ayant des troubles d’apprentissage. Références : Dr. Peck (1985) Crisis intervention treatment with chronically and acutely suicidal adolescents. Youth Suicide (pages 112 à 122) New York: Springer Rourke (1989) A Childhood Leaning Disability that Predisposes Those Afflicted to Adolescents and Adult Depression and Suicide Risk; Journal of Learning Disabilities Volume 22, no. 3 (pages 169 à 175) et de nombreuses études.
La recherche montre que de 30 à 70 % des jeunes contrevenants et détenus ont eu des problèmes d’apprentissage. Au cours des deux dernières décennies, le lien entre les troubles d’apprentissage et le comportement délinquant a été examiné et confirmé au Canada comme aux États-Unis. Références : Murray, D.A. (1976) The Link between Learning Disabilities and Juvenile Delinquency: Current Théory and Knowledge, Washington, DC: US Government Printing Office. Dr. Peggy Koopman (1983) University of British Columbia, Cognitive Disorders and Syntactical Deficiences in the Inmate Populations of Federal Penitentiaries in Canada, Rapport au Solliciteur général du Canada.
Le coût d’incarcération d’un jeune contrevenant atteint environ 100 000 $ par an.  Référence : Stratégie nationale pour la sécurité communautaire et la prévention du crime, 1998, Andy Scott, Solliciteur général du Canada.
Les adultes ayant des troubles d’apprentissage et qui n’ont pas reçu des services d’éducation et/ou de formation appropriés conservent habituellement leur emploi pendant seulement trois mois. Lorsqu’on questionne leurs employeurs, ceux-ci rapportent que dans la plupart des cas, leur mise à pied découlait des déficiences interpersonnelles de ces personnes plutôt que de problèmes ayant trait aux capacités nécessaires à l’emploi. Référence : Programme d’emploi des handicapés, Ministère du Travail de l’Ontario.
45,6 % des détenus adultes ayant des troubles d’apprentissage avaient déjà comparu devant les tribunaux pour adolescents.
Référence : Troubles d’apprentissage chez la population carcérale fédérale du Canada, 1995, Larry Motiuk (Ph.D.) Services correctionnels du Canada.
50 % des femmes ayant des troubles d’apprentissage auront des enfants dans un délai de trois à cinq ans après avoir quitté le secondaire. Référence : Sommet de Washington sur les troubles d’apprentissage, 1994.
15 % à 20 % des Canadiennes et des Canadiens ayant un trouble déficitaire de l’attention (TDA) ont aussi un trouble précis d’apprentissage. Référence : Dr. Dan Offord, Étude sur la santé des enfants en Ontario, Hôpital Chedoke-McMaster, Hamilton, Ontario.
80 % des enfants ayant un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA) ont un trouble d’apprentissage précis, alors que 30 % des enfants ayant des troubles d’apprentissage ont un TDAH. Presque tous les enfants qui ont un THADA sont identifiés dans les systèmes scolaires comme ayant un comportement exceptionnel. Référence : Dr. Dan Offord, Étude sur la santé des enfants en Ontario, Hôpital Chedoke-McMaster, Hamilton, Ontario.
On a constaté que 30 % des adultes ayant de graves problèmes d’alphabétisation ont un TA non dépisté et non traité.
Référence : National Adult Literacy and Learning Disabilities Center, 1994.
75 % des enfants de 3e année ayant des problèmes de lecture et n’ayant pas reçu de soins continuent à avoir des difficultés à lire pendant leurs études secondaires et leur vie d’adulte. Référence : Témoignage du Dr. Reid Lyon devant le Committee on Education and the Workforce, un comité de la Chambre des représentants des États-Unis, le 10 juillet 1997.

Source : Association canadienne des troubles d’apprentissage (TAAC), 
Décembre 2001

 

Statistiques : Ministère de l'Éducation (MÉO)

Statistiques selon les 12 anomalies reconnues par le MÉO en 2010.

 

Section en construction

Merci de votre compréhension et de votre patience!

Merci aussi de partager notre passion pour assurer le bien-être et la réussite scolaire et de tous les enfants!

Ensemble, nous pouvons faire une différence!
 

 

 

 

 

 

Connexion membre

Programmation
2018-2019
• Conférences
• Soirées d'appui
• Autres activités
En savoir plus
Pourquoi avoir fondé l'AFPED+ Mission, vision, valeurs Politiques : divulgation et confidentialité Gouvernance Groupes d'appui locaux Nos bailleurs de fonds Nos partenaires
Qu'est-ce qu'un trouble d'apprentissage? Mythes et causes Formes de TA Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Dyslexie : trouble spécifique d'apprentissage de la lecture Quelques forces liées aux TA Quelques statistiques
Dr Dave Ellemberg explique les TA aux élèves du primaire Conseils aux parents et tuteurs Quelques ressources
Ressources pédagogiques
Ministère de l'Éducation-Enfance en difficulté
Livres et cahiers d'activités Technologie d'aide Vidéos Documents divers
Niveaux d'adhésions